Nous ne raffolons pas des quatrièmes de couverture, cet exercice littéraire qui s’apparente dangereusement à la liste d’épicerie; mais ne soyons pas, pour autant, impolis. En lieu et place, voici trois citations qui, au mieux, feront connaître de magnifiques écrivains, au pire, aideront à comprendre les réflexions qui traversent cet Empereur en culottes courtes.  

S.C.

 

« Une grande œuvre » devrait traiter de « la problématique d’une petite société ». Au collège, il avait lu que quelqu’un avait ainsi acquis la célébrité. Détail après détail, il envisageait de poser sa loupe sur les gens d’ici, sur l’architecture, sur la nature — oui, celle-là, il l’avait déjà humée.

- Göran Tunström, Le voleur de Bible

 

La seule façon, c’est d’y inscrire des êtres humains. C’est ce que j’ai voulu faire tout au long de ma vie, écrire des hommes pour le paysage.

 -Torgny Lindgren, Fausses nouvelles

 

L’espace, n’était-ce pas finalement que la projection subtile de soi-même dans un paysage dont on tentait par ailleurs et désespérément de se déprendre.

- Victor-Lévy Beaulieu, Don Quichotte de la démanche

 

 

Sébastien Chabot a écrit Ma mère est une marmotte, L’angoisse des poulets sans plumes et Le chant des mouches. Il vit au Canada à Contrecœur.

 

L'empereur en culottes courtes

CHABOT, Sébastien

Roman, 2013, 356 pages

ISBN: 978-2-89583-271-3, 24.95$